• DIALOGUES EN ROUSSILON

    Regards de Collectionneurs


    Du 17 juillet au 31 août
    De 15h à 19h - Ouvert tous les jours - Fermeture hebdomadaire le lundi
    Les Collections de Saint-Cyprien proposent de réunir les trois volets d’exposition consacrés aux peintres du Roussillon soutenus par la participation active de collectionneurs privés désireux de présenter la diversité des peintres de notre territoire.
    Le Roussillon, terre d’élection de la lumière constitue une force d’attraction pour les peintres en quête d’un langage spirituel afin d’évoquer leur univers. La lumière, tel un pinceau magnifie les sujets en s’accordant sur des effets de transparence et reflets chatoyants d’un paysage méditerranéen, d’un moment de vie rendu visible par les variations de la lumière naturelle.
    L’intime, c’est une porte entrouverte, confidentielle vers une peinture pudique et sensible. La rencontre avec l’intime invite à la réflexion car elle reflète notre intériorité, fait ressurgir des souvenirs de notre mémoire et établit ainsi un lien entre le regardeur et le peintre. Il se crée un espace intérieur entre une histoire individuelle et une histoire collective, une circulation ouverte dans son émoi grâce à la peinture.
    Le dialogue quant à lui, est une discussion artistique entre les peintres sur des thèmes communs, où Louis Bausil, Germain Bonel, Henri Bordes, Louis Delfau, Camille Descossy, Henri Escarra, André Fons-Godail, Etienne Gony, Charles Lafay, Louis Libion, André Susplugas, Etienne Terrus, Martin Vivès, témoignent d’une esthétique picturale dédiée au Roussillon dans son humanité, son histoire et ses traditions.




  • Le Corps et l’Esprit ou la transparence de l’Être

    Claudine Ducaroir


    " « Claudine Ducaroir fait surgir sur le papier des êtres tendus d’émotion et de mystère. Certains se détachent simplement comme si l’évidence de l’Être confondait le regard du peintre ou de son spectateur.
    La transparence chaude de la couleur et la vivacité calligraphique du trait se dégagent sur la blancheur du néant pour exhiber le contraste né d’un être en mouvement. »




  • Comme une voie parmi le vent

    Exposition de Marc Trabys aux Collections


    les Collections outdoor
    En raison des règles sanitaires en vigueur, les ateliers se déroulent à l’extérieur des Collections pour le respect des règles d’hygiène, en accord avec la préfecture des Pyrénées-Orientales.




  • Marc TRABYS

    Comme une voie parmi le vent


    Du 09 octobre au 05 mars 2021
    Tel, Orphée, Marc Trabys enchante le regard de sa peinture, véritable calligraphie musicale aux sonorités poétiques et colorées. C’est un voyage, une immersion dans l’abstraction de sa propre réalité paradoxale et contrastée que le peintre nous propose dans cette exposition.
    Les mots cosmos, terre, mer, paysage, nature, chaos forment une écriture picturale singulière, lyrique, non imitable, tant elle est persuasive. Une phraséologie très orchestrée, sensible aux douleurs et aux bonheurs de l’humanité conférant à sa peinture un sens universel.
    Le traitement même de la matière correspond à une idée de désordre, d’instabilité voire d’obscurité dans certaines toiles mais l’énergie créatrice du peintre en saisit la beauté et la traite avec vitalité.
    Ses compositions abstraites laissent entrevoir une poésie des couleurs, aérienne, flottante, submersive voire enivrante, tel un vertige chromatique sans point d’horizon pour fixer sa vision, un ravissement pour le regard, une embellie pour l’esprit.




  • 55 URNES PER LA LLIBERTAT


    « 55 Urnes per la Llibertat » (« 55 Urnes pour la Liberté ») présente le travail de 55 artistes qui, par leur création et leur engagement s’érigent en défenseurs de la démocratie et de la liberté d’expression. Ce projet est le fruit de la collaboration désintéressée d’artistes, auteurs, graphistes, photographes, traducteurs, entreprises qui ont offert leurs connaissances et leur travail. Exposition organisée par le Comité de Solidarité catalane, Catalogne Nord. Commissariat : Esteve Sabench et Fina Duran -




  • LES PEINTRES DU ROUSSILLON


    Du 11 juillet au 27 août 2020
    Vernissage le 10 juillet à 18h00
    Horaires
    Ouvert tous les jours – fermeture hebdomadaire le lundi
    Juillet-Août : 15h-19h
    Cette exposition lève le voile sur la qualité des peintres roussillonnais à représenter des scènes d’intérieurs, des scènes de genres, des traditions populaires et religieuses avec sincérité. La présentation des oeuvres de Germain Bonel, Louis Delfau, Etienne Gony, Charles Lafay, Martin Vivès, témoignent d’une esthétique picturale dédiée au Roussillon dans son humanité, son histoire et ses traditions.
    Dans le cadre du Pass Culture, visite guidée et petit déjeuner offert tous les vendredis matin à partir de 10h30. Visite privilège. (juillet et août)
    www.collectionsdesaintcyprien.com
    Facebook : Collections de Saint-Cyprien




  • FRANCOIS DESNOYER ET LA COULEUR PRIMAIRE


    Du 08 févier au 30 avril 2020
    Son œuvre exprime une réelle sensibilité au regard des paysages méditerranéens avec une affection toute particulière à la représentation des plages de Saint-Cyprien dont il apprécie les couleurs, les lumières, les baigneurs et les mouvements de foule multicolores.
    Une scénographie originale dans ce parcours d’exposition où la couleur primaire illumine l’âme du peintre.




  • Jean Marc Mariani

    Rapport à la matière


    Du 19 au 31 décembre 2019
    Jean Marc Mariani est un sculpteur libre, ouvert au dialogue qu’offre sa matière de prédilection, le marbre. Son regard sur le bloc fait surgir l’invisible et donne naissance à des volumes d’une simplicité expressive. L’émergence de ses formes explore de nouveaux chemins dans le monde du sensible où dialoguent l’ombre et la lumière tels des « poèmes de pierres ».
    Cette collaboration avec la matière, Jean Marc Mariani l’affronte et engage un combat avec celle-ci par la résistance de son geste, lui conférant ainsi un modelé aux lignes sinueuses et douces.
    Son oeuvre est singulière par le choix de la voie minimaliste empruntée et dont le résultat donne à voir des formes inspirées de la nature, belle, sincère et mesurée.
    La dimension universelle de ses sculptures se révèle par des formes élémentaires, intemporelles taillées par la pensée de l’artiste qui suit l’esprit de la matière. Une matière disposée à accueillir un ensemble de formes définies par la main de l’homme qui inscrit l’œuvre achevée dans une réalité implicite, et qui s’explique par la présence dans son travail de l’âme humaine.
    En effet, la force de son labeur transparait dans les qualités texturales de la matière par l’action du polissage de marbre, dévoilant ainsi une brillance quasi translucide qui rend visible les veines de la matière, tel un épiderme.
    Les Collections de Saint-Cyprien sont honorées de contribuer au rayonnement de l’œuvre de Jean Marc Mariani au travers de cette exposition.




  • L’intime en Roussillon


    Du 11 juillet au 29 septembre 2019
    L’exposition « L’intime en Roussillon » lève le voile sur la qualité des peintres roussillonnais à représenter des scènes d’intérieurs, des scènes de genres, des traditions populaires et religieuses avec sincérité.
    Une exposition soutenue par la participation de nos fidèles collectionneurs privés désireux de présenter la diversité des peintres de notre territoire comme Martin Vivès, Louis Delfau, Etienne Gony, Charles Lafay et d’autres à découvrir dans l’intimité d’une scénographie musicale et poétique.




  • Terre de Mémoires


    “Terre de mémoires, des Espagnols dans les camps”.
    Commémoration du 80e anniversaire de la Retirada, du 3 au 30 juin 2019.
    Réalisée en collaboration avec le Mémorial de Rivesaltes, l’exposition à mis en scène quatorze portraits du photoreporter suisse Paul Senn. Des clichés dévoilant les chemins de l’exil et les camps de la Région Occitanie entre 1937 et 1944. Paul Senn (1901-1953) était très connu dans son pays, mais son travail pendant et après la guerre d’Espagne resta méconnu. Il suivit pourtant ce conflit du début à la fin puis, en réalisant des reportages dans les camps d’internement, en particulier celui de Rivesaltes en 1941.
    Paul Senn a collaboré de façon importante avec la presse illustrée suisse. Ses archives, des centaines de milliers de négatifs, sont conservées au Musée des Beaux Arts de Berne. Une sélection de plus de 1000 photos a été mise à la disposition du Mémorial du Camp de Rivesaltes. C’est à partir de ce corpus très riche que le Mémorial organise des expositions itinérantes, notamment aux Collections de Saint-Cyprien.
    L’exposition s’est accompagnée d’une lecture "Récits de la Retirada" présentant des extraits de quatorze témoignages d’Espagnols internés sur la vie au quotidien dans les camps.





  • | 1 | 2 | 3 | 4 |